Croquettes à Gogo #9 – Borbetomagus

S’battre avec deux moustiques en pleine nuit et ne réussir à en tuer qu’un sur deux,

Pour s’taper ensuite une réflexion sur les avantages de l’Audio-Porn parce que v’là mes voisins faisaient N’golo N’golo dans la case,

Pour m’dire que regarder un gonzo sur fond de Futuristie de Pierre Henry ça pourrait être pas mal du tout.

Rager sur ces blogs de merde de musique qui t’balancent les mêmes disques à découvrir, parce qu’y en a marre de jamais vraiment découvrir des vrais trucs qui valent l’détour. Faut croire que les idées c’est comme le clitoris pour certains, c’est pas toujours facile à trouver.

Pour finalement traîner sur le blog de Pangloss parce que c’est mieux que BFM Tivi et que même si j’capte rien à c’qu’il raconte – certainement lié à l’accent corse (du nord) – ça m’occupe,

Et s’réveiller crevée à commencer une s’maine de presque travail.

‘fin bon comme dirait Menelik tout baigne, la vie est toujours aussi adorablement pourrie, mes chats miaulent toujours autant, le lion de Belfort est toujours aussi gros, que l’amour est rarement dans le pré, nonobstant la fréquente présence des moutons, que la consommation de vin est en hausse, Christine Bravo vient de passer une commande et qu’le site de Jean-Marie Lepen est toujours aussi naze.

Bref, y’a un truc dont je voudrai t’parler et ce truc c’est Borbetomagus ! Mec si tu connais pas, suicide-toi avec ton pistolet à eau.

Alors avant de te dire des conneries écoute ça :

Borbetomagus c’est qui ? C’est quoi ? C’est bien ?

Borbetomagus aurait pû être le nom d’une énième position du Kamasûtra ou à c’tte grosse bifle que tu donnerais à Darmanin ou son pote Dupont-Moretti mais si tu préfères c’est un trio formé en 1979 avec Don Dietrich (sax), Jim Sauter (sax) et Donald Miller (guitare).

Mais c’est aussi du free-improv jazz qui s’inspire de musique concrète et de noise.

J’avais découvert ce trio de géants avec leur disques L’atlas des Galaxies sorti en 1993 sur le label Non Mi Piace de Sébastien Borgo (plus connu sous le nom de Ogrob, que t’as p’têt déjà entendu à la gratte dans ce trio de post-punk expé des années 80, Sun Plexus)

Pour t’résumer vite-fait leur musique, c’est comme une éjaculation démoniaque en pleine éruption et que tu te prends en pleine face, faite de déflagrations sonores inattendues, de frénésie rythmique et lentes translations contemplatives. Du kiff à l’état pur.

La première sortie du LP éponyme en 1980 sorti sur le label Agaric Records était déjà une PUTAIN de tuerie.

Tu peux mater le documentaire A Pollock of Sound de Jef Mertens pour t’instruire. Alors l’truc c’est qu’il faut fouiller dans des zones pas très légales pour le récup’. Sinon t’as un trailer ou tu peux t’acheter le DVD sur des plateformes de bâtards qui s’font du fric sur leurs salarié.e.s. J’te laisse faire ton propre choix. Mec t’es libre.

Ferraillements en tous sens, violentes exhortations quasi viscérales, déluge de distorsion aux allures de cérémonie vaudou,

Borbetomagus est l’un des plus grands groupes ricain qui mérite sérieusement ton écoute et qui t’fait encore aujourd’hui découvrir de nouveaux sentiers musicaux inexplorables, bref un trio de performeurs.

Allez j’te balance un p’tit live en attendant que tu fasses tes propres recherches mais tu peux toujours aller te branler sur la bibliothèque des orgasmes.

ARCHIVE: BORBETOMAGUS Live at Alterknit Theatre (1995) from Taping Policies on Vimeo.

Bon bah j’ai terminé ma bouze, c’est l’heure de presque travailler alors ciao beau gosse et arrivederci !

7 réflexions au sujet de « Croquettes à Gogo #9 – Borbetomagus »

      1. Le son est HD, avec un budget tout à fait modeste on peut s’offrir le top
        Plus sérieusement, ça devrait donner envie de se branler ?
        Même avec la bonne main ?
        Mais existe-t-il une bonne main ?
        Une main préférentielle, pourrait on dire ?
        Est ce que vous, ça vous a donné envie de devenir une sectatrice d’Onam ?
        Non, bien sûr, je m’en doutais

        J’aime

      2. J’pensais que vous parliez de l’onanisme mais aucun rapport. La teuf de l’Onam c’est pas trop ma came vous savez. J’préfère me masturber avec ma main préférentielle, la droite pour être précise. Parce que oui je suis une sectatrice de l’onanisme.

        J’aime

  1. Je parlais des gémissements de génisse en gésine ( ce qui pourrait faire le début d’un pouème, ça gémissements de génisse en gésine)
    Ça vous donne envie de leur faire chorus ?
    De leur emboîter le pas ?
    Parce que moi, non, d’un autre côté, je n’aime pas me mêler, un peu agoraphobe,voyez
    Sauf si le jeu en vaut la chandelle, mais, sincèrement, c’est rare

    J’aime

    1. « des gémissements de génisse en génise » P’tain ça pourrait presque être une réplique du Roi Heenok ou le tout premier tirage d’un magazine porno.
      Ha et heu… j’aime bien m’mêler mais que quand y’a du plaisir à prendre.

      J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s